Trésorerie - AEETÉE - Cégep de Saint-Jérôme
CASIER 170
455 rue Fournier,
Saint-Jérôme,
Québec
J7Z 4V2

Octobre 2017: Hé oui il est fort tard pour déposer ce document puisqu'il a été approuvé lors du colloque de juin 2015. Il demeure d'actualité et nous le publions ici puisque nous y avons fait référence lors de notre infolettre d'octobre 2017. Les principaux extraits se retrouvent ici et le mémoire est en pièce jointe à la fin de cet article. Vous avez le goût de faire des commentaires à la lumière de ce qui se passe présentement avec l'ouverture de maternelle 4 ans, contactez-nous ou placez vos commentaires dans notre page Facebook.

Nous avons joint quelques documents en PDF susceptibles de vous aider à y voir plus clair.

Source: Les maternelles 4 ans... Qu'en pense l'AEETÉE ? Juin 2015.

Voir aussi les autres informations à jour en juin 2017 à la fin de cet article.

Histoire courte

Au mois d’août 2012, en pleine campagne électorale, Pauline Marois annonce que, si le Parti québécois est porté au pouvoir, il offrira, sur une base volontaire, la maternelle dès l’âge de 4 ans pour les milieux défavorisés. Cette annonce s’inscrit dans la perspective d’une lutte au décrochage scolaire. Le Parti québécois, porté au pouvoir le 4 septembre 2012, forme un gouvernement minoritaire et va de l’avant avec son projet de maternelles 4 ans.

... En tant qu'AEETÉE, nous avons à cœur la reconnaissance et la promotion de la profession d’éducatrice et d’éducateur à l’enfance, et l’une des priorités d’action de l’Association consiste à militer pour que TOUT le personnel éducateur de TOUS les services éducatifs du Québec soit un jour formé, détenteur d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en TÉE.

...

Au printemps 2014, une autre campagne électorale est déclenchée et porte au pouvoir le Parti libéral de Philippe Couillard. En juin 2015, le ministre Yves Bolduc signe un document destiné à encadrer les commissions scolaires pour le déploiement des maternelles quatre ans, Objectifs, limites, conditions et modalités relatifs à la maternelle quatre ans à temps plein en milieu défavorisé. La même année, l’Institut de la statistique est mandaté pour produire une évaluation de la maternelle quatre ans à temps plein. En mars 2015, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) publie un RAPPORT PRÉLIMINAIRE D’ÉVALUATION – Maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. L’objectif principal de l’étude est de documenter les liens entre la fréquentation ou non de la maternelle quatre ans temps plein et le développement des enfants à la maternelle cinq ans. Elle doit permettre au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport d’évaluer la maternelle quatre ans temps plein. En février 2015, François Blais succède à Yves Bolduc comme ministre de l’Éducation du Québec.

CONSIDÉRATIONS

Que des services éducatifs soient disponibles pour les enfants de quatre ans en CPE ou à l’école, l’AEETÉE est d’avis qu’il faut regarder de près certains éléments incontournables.

Il est clair, dans un premier temps, que l’accueil et l’éducation des enfants de quatre ans, surtout ceux et celles qui proviennent de milieux défavorisés, préoccupe l’AEETÉE au plus haut point. Nous sommes tout à fait en accord avec les trois enjeux énoncés par le Conseil supérieur de l’éducation en 2012 :

  • l’ACCESSIBILITÉ à des services éducatifs gratuits et universels pour les enfants de 4 ans;
  • des services éducatifs de QUALITÉ;
  • la CONTINUITÉ ÉDUCATIVE entre le service de garde et l’école.

 Nous émettons cependant de sérieuses réserves quant à l’élargissement de l’offre de services éducatifs en maternelle quatre ans.

ll nous apparaît important de rappeler, d’entrée de jeu, que les enfants qui fréquentent actuellement les maternelles quatre ans sont, pour la plupart d’entre eux, également inscrits dans un service de garde en milieu scolaire (SGMS). Ainsi, l’accueil du matin, le service du dîner et la fin de la journée sont pris en charge par le SGMS.

Cette précision est importante pour comprendre notre propos. L’AEETÉE est une association qui représente les enseignantes et les enseignants en Techniques d’éducation à l’enfance. Ses membres assurent la formation collégiale qui permet à un élève détenteur d’un DEC en TÉE d’assumer les tâches du personnel éducateur auprès des enfants de 0-12 ans dans les services éducatifs du Québec (CPE, garderies privées, SGMS, services de garde en milieu familial).

Notez qu'il faut cliquer sur chacun des éléments afin de pouvoir lire le point de vue de l'AEETÉE sur chacun de ces éléments.

Accessibilité

Un RATIO adulte-enfant qui répond aux normes de qualité et aux besoins des enfants de quatre ans. Ils sont petits, en pleine découverte de leur potentiel et de leur identité. Ils ont besoin d’adultes présents, attentifs et constants. Comment répondre à leurs multiples besoins avec un ratio de 1/20, tel que la règlementation des services de garde en milieu scolaire le permet actuellement, ou avec un ratio de 1/16, tel que prévu aux conventions collectives des enseignantes du préscolaire dans le réseau des écoles primaires du Québec?

Les enfants de quatre ans sont à l’âge de l’énergie et de l’initiative. Ils ont encore un comportement très centré sur eux-mêmes. Ils sont aussi très partagés entre le goût d’essayer et la peur d’échouer. Le soutien, l’encouragement et les conseils de l’adulte sont donc essentiels au développement d’une estime de soi qui les suivra tout au long de leur vie.

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

L’AEETÉE croit qu’un ratio de plus de 10 enfants pour des enfants de quatre ans est une erreur à ne pas commettre, qu’on parle de classe-maternelle, de SGMS, de CPE ou de services éducatifs privés.

Ainsi, nous croyons que c’est dans les services de garde éducatifs de qualité que nous devrions pouvoir trouver les enfants de quatre ans, là où le personnel éducateur est dûment formé pour répondre à l’ensemble des besoins des enfants de 0-5 ans et où la règlementation prévoit un ratio maximum de 10 enfants pour les groupes qui accueillent des enfants de 4-5 ans.

Infrastructures

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

Qui dit MEILLEURES INFRASTRUCTURES dit également, pour les écoles du Québec, COÛTS DE RÉFECTION, D’AGRANDISSEMENT, ET D’AMÉNAGEMENT. À l’heure où le Québec est aux prises avec des compressions budgétaires sans précédent et où certaines commissions scolaires coupent dans les services directs aux élèves et se voient dans l’obligation d’adopter des bilans financiers déficitaires alors même que la loi le leur interdit, on est en droit de se demander comment les écoles peuvent s’assurer que les infrastructures nécessaires pourront être déployées afin d’assurer aux enfants de quatre ans une « vie scolaire » qui répond à leurs besoins.

 Ainsi, nous croyons que c’est dans les services de garde éducatifs de qualité que nous devrions pouvoir trouver les enfants de quatre ans, là où les locaux et les aménagements en général ont d’abord été pensés, dessinés, bâtis et aménagés pour des enfants de 0-5 ans en tenant compte de leur développement physique et psychologique.

Qualité de l'encadrement

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

L’AEETÉE croit que l’encadrement des enfants de quatre ans en milieu scolaire ne peut être envisagé que si le MELS exige le DEC en TÉE pour le personnel éducateur du service de garde qui prendra la relève des professeurs de maternelle. De plus, une formation complémentaire devrait être exigée pour ces professeurs de maternelle afin de s’assurer hors de tout doute que les enfants ne seront pas soumis à une scolarisation précoce.

Cela dit, nous sommes d’avis que c’est dans les services éducatifs de qualité que nous devrions pouvoir retrouver les enfants de quatre ans, là où le personnel éducateur a, depuis le tout début de sa formation, intégré les fondements de l’approche centrée sur le développement global des enfants de 0-5 ans.

Qualité d'un milieu éducatif

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

 Si, comme le soutient le Conseil supérieur,

 « la gratuité complète et universelle des services de garde éducatifs à l’enfance offerts aux enfants de 4 ans serait un moyen d’assurer une plus grande fréquentation dans les milieux défavorisés et des retombées positives sur le développement des enfants »1,

l’AEETÉE est d’avis qu’il faut davantage envisager l’ouverture de places gratuites en CPE pour répondre aux besoins des familles des milieux défavorisés que de songer à élargir l’offre de services éducatifs en maternelle quatre ans.

Qualité du soutien à l'apprentissage

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

 Encore une fois, l’AEETÉE estime que les services éducatifs, notamment les CPE, sont les plus adéquats pour les enfants de quatre ans, qu’ils soient de milieux défavorisés ou de tout autre milieu.

Qui plus est, l’AEETÉE est persuadée que, lorsque le gouvernement du Québec aura compris que la clé maîtresse de la qualité des services éducatifs réside dans la formation du personnel éducateur, tous les enfants et leurs familles pourront bénéficier de services éducatifs hors pair.

Continuité éducative

POINT DE VUE DE L’AEETÉE

Le développement de places en CPE est de loin la solution à privilégier pour s’assurer d’offrir aux enfants de quatre ans des milieux défavorisés des services éducatifs de qualité qui leur assurent un passage harmonieux du service de garde à l’école primaire, de la petite enfance à l’âge scolaire.

CONCLUSION

L’AEETÉE est d’accord avec le fait que le Québec se dote de services éducatifs qui permettent à tous les enfants du Québec et à leurs familles de vivre une expérience éducative de grande qualité. « Un enfant, une place »… mais pas au détriment de la qualité! Il faut du personnel formé, des infrastructures adéquates, des ratios raisonnables, de l’équipement adapté, des services coordonnés et une seule priorité… LA RÉPONSE AUX VÉRITABLES BESOINS DES ENFANTS.

 En ce qui concerne les enfants de quatre ans, compte tenu des considérations que nous avons évoquées dans ce document, nous croyons que leur place est dans un service éducatif qui offre un personnel bien formé, du temps, de l’espace, des réponses à leurs besoins et une approche pédagogique résolument axée sur le développement global. Un CPE qui garantirait un personnel éducateur détenteur d’un DEC en Techniques d’éducation à l’enfance remplirait ce rôle adéquatement et dans le respect de l’approche globale du développement de l’enfant.

Les membres de l’AEETÉE souhaitent que le ministère de la Famille ainsi que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport en viennent à des conclusions qui privilégient les enfants. Quand TOUS LES ÉDUCATEURS ET TOUTES LES ÉDUCATRICES DES SERVICES ÉDUCATIFS SERONT DÉTENTEURS D’UN DEC EN TÉE, nous aurons franchi un grand pas vers la qualité des services éducatifs aux enfants et à leurs familles. L’Association insiste sur le fait que les services éducatifs représentent un enrichissement collectif pour la société québécoise. La réputation de nos services n’est plus à faire, et ce, au-delà des frontières du Québec.


Juin 2017

Source: Portail Québec - Services QuébecPortail Québec - Services Québec

Radio-Canada - 12 juin 2017Radio-Canada - 12 juin 2017

QUÉBEC, le 12 juin 2017 /CNW Telbec/ - Dans le but d'offrir un encadrement pédagogique à un plus grand nombre d'enfants dès le plus jeune âge et de bien les accompagner dans leurs premiers pas à l'école, jusqu'à 100 nouvelles classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé pourront ouvrir dès la rentrée scolaire 2017.

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, en a fait l'annonce aujourd'hui, en compagnie du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais, et du député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, M. Patrick Huot.

En complémentarité avec les services de garde éducatifs à l'enfance, l'implantation graduelle de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé permet d'offrir des services éducatifs à un plus grand nombre d'enfants ne bénéficiant d'aucun service éducatif à cet âge. Cet ajout porte à 288 le nombre de classes de maternelle 4 ans autorisées en milieu défavorisé, réparties sur l'ensemble du territoire québécois.

De plus, les programmes de maternelle 4 et 5 ans seront revus pour que les élèves puissent apprendre à connaître les lettres à la fin du cycle préscolaire plutôt que de les reconnaître.

Cet ajout vient confirmer la volonté du Gouvernement du Québec d'agir de façon précoce, intensive et concertée auprès des enfants pour favoriser la mise en place des meilleures conditions de réussite.


Voir aussi:

Documents (PDF) à télécharger si vous le désirez: